Get Adobe Flash player

manolin pt

 

 

Manolín, ‘el médico de la salsa’, nous concocte un nouvel album où il remettra la salsa au goût du jour

 

 

 

 

 

 

manolin 1Le salsero cubain Manuel Gonzalez, ‘el médico de la salsa’, essaie de faire la navette entre Miami et son pays d’origine dans un but professionnel : d’après lui, à Cuba il se nourrit de la culture populaire et des traditions musicales de son île, tandis qu’à Miami il retravaille sa musique et enregistre. Mais il reconnaît que ce n’est pas évident.


En ce moment, il prépare un album où il mêle dans une fusion savoureuse la salsa, la musique traditionnelle cubaine et le funk, tout en parlant d’amour et du difficile sujet de l’identité culturelle.


Il a écrit et composé à Cuba la plupart des chansons de son CD, mais quand même il en a fait quelques unes à Miami. D’après lui, celles écrites à Cuba sont les plus gaies.


Pour l’instant, il essaie de se faire une place au soleil dans son pays natal, mais ce n’est pas facile : il n’a réussi qu’à se produire quatre fois pendant sa première année à Cuba, et en plus il a été interdit de radio à La Havane.


manolin 2Le titre le plus connu de Manolín, ’El puente’, - qui fait partie d’un double CD , enregistré à Hialeah, un quartier de Miami - a été composé pendant une visite à Miami de l’artiste cubain en 2000, une chanson où il rêvait déjà d’échanges libres entre les Cubains de Miami et ceux de Cuba : « Voy a hacer un puente, un puente de manga larga, pa’ que la gente de la Habana venga, y la gente de Miami vaya ». Ce titre lui a valu une mise à l’écart de la scène cubaine. Mais en tout cas, aujourd’hui, Il aspire à être le premier musicien indépendant
de Cuba.

 

NOTRE MUR FACEBOOK