Get Adobe Flash player

 

 

roberto_blades_10Roberto Blades était à Paris le week-end dernier pour un concert au Palais des Congrès de Montreuil. Avoir le même nom, les mêmes initiales que son illustre frère, qui plus est une ressemblance étonnante en vieillissant, n'est surement pas si facile que cela à assumer. Nous avons voulu en savoir plus et l'avons rencontré après son concert. Il est venu partager un moment avec les clients de la Peña Saint Germain et a endosser avec beaucoup de simplicité et de gentillesse son statut de "star" d'un soir!

roberto_blades_11Bonsoir Roberto, vous êtes déjà venu à Paris?

Oui, c'est la deuxième fois et j'aime toujours autant venir ici. Cette fois d'ailleurs je vais rester trois jours de plus pour  visiter quelques musées et faire un peu les magasins avec mon amie qui m'accompagne.

Comment définiriez-vous votre répertoire?

Je suis un amoureux de la salsa romántica et mon répertoire repose beaucoup dessus. J'ai la chance d'avoir ici à Paris un très bon groupe local qui retranscrit parfaitement l'ambiance de ma musique et aux vues du nombreux public ce soir, j'ai l'impression que cela à plu!

roberto_blades_12Vous vivez à Miami. Est-ce qu'on assiste également là-bas à une baisse de fréquentation du public pour les concerts salsa?

Le problème de fréquentation des concerts de salsa à Miami aujourd'hui vient surtout du manque de moyens, tant en communication qu'en matériels de son et d'éclairage! La semaine dernière, j'étais en concert avec José El Canario et Tito Nieves et nous avons eus moins de huit cent personnes. Mais dans la salle juste à coté -les concerts sur Ocean Drive à Miami Beach sont en plein air, ndlr- il y avait un concert de Reggaeton: le son était énorme et le matériel lumière très puissant. Sur Ocean Drive beaucoup de gens se baladent et rentrent là ou c'est le plus visible! mais la salsa survivra aisément à ce phénomène de mode très fort qu'est le Reggaeton en ce moment un peu partout dans le monde... de plus les cachets astronomiques demandés par les artistes en ce moment, tant dans le milieu de la salsa que dans le reggaeton, vont à termes "assécher" le marché si les artistes eux-mêmes ne baissent pas leurs prétentions qui parfois, c'est vrai, sont délirantes!

roberto_blades_13Vous avez quelques projets artistiques?

Un nouveau CD est en préparation, mais nous sommes en train d'étudier avec Ruben la possibilité de créer un gros festival de musique au Panama. Un truc énorme qui demande beaucoup d'investissement financier. J'attends donc de recevoir le feu vert de mon frère pour avancer sur ce beau projet.

Merci Roberto d'avoir accepté notre invitation, vous êtes toujours le bienvenu à La Peña Saint Germain.

Propos recueillis par Jean-Michel Cochois

roberto_blades_15

 

 

roberto_blades_14

 

NOTRE MUR FACEBOOK