Get Adobe Flash player

Maelo Ruiz à La Peña

maelo_ptMaelo Ruiz, grand sonero portoricain, s’est produit à Paris, dans le cadre de la tournée de promotion de son dernier CD, ‘Amor y sentimiento’. Son concert a été sponsorisé par La Peña Saint Germain.

  maelo_001Né en 1966 aux Etats-Unis, de parents portoricains, ce sonero démarre  sa carrière à l’âge de 19 ans, à Porto Rico. Ce n’est qu’en 1994 qu’il se lance dans une carrière solo avec l’album ‘Solo’. Suivent les CD ‘Maelo experiencia’ (1996), ‘Maelo Ruiz’, un album dont les tournées de promotion  le conduisent en Europe, ‘Otra vez Maelo Ruiz (2003), ‘Puro corazón’ (2007), ‘A dos épocas’ (2009)’ et ‘Amor y sentimiento’ (2010), son opus le plus récent qu’il est venu promotionner à Paris.

Il a toujours cultivé la salsa romantique, avec beaucoup de succès.  Beaucoup de tubes en Amérique Latine et aux Etats-Unis en témoignent.

 Maelo est venu à Paris dans le cadre de la tournée de promotion de son dernier CD, ‘Amor y sentimiento’. Il venait  de se produire en Espagne et par la suite il a  voyagé aux Pays Bas. Le concert à Paris de ce grand sonero portoricain, très attaché à la Colombie, a été sponsorisé par la Peña Saint Germain.

Avant son concert, Maelo nous a rendu visite dans nos locaux de Saint Germain des Prés. Il a partagé quelques moments très sympathiques avec le public de La Peña et nous avons eu l’occasion de  dialoguer  avec lui.

 

maelo_002Voulez-vous nous parler un petit peu de votre musique ?

Ma musique est romantique ; elle chante l’amour et les sentiments de dépit. Elle est ‘made in Colombia’.  Mon dernier album s’appelle ‘Amor y sentimiento, qui en ce moment est sur les ondes en Amérique Latine et aux Etats-Unis. Le titre ‘Este amor que me mata’ a déjà les préférences de notre public, Dieu merci.

Qu’est-ce que vous avez amené de nouveau à Paris ?

  Beaucoup de nos tubes et il faut dire que l’on sera très à l’écoute de nos fans : nous avons l’intention de nous adapter à leur demande, ‘a lo que pidan’.

Est-ce que la tendance romantique domine toujours  votre musique ?

Oui, je me suis toujours identifié à la salsa romantique. Peut-être que dans quelque temps je me mettrai à chanter un peu de salsa traditionnelle, mais pour l’instant je continue de travailler la salsa romantique. C’est cette musique que mon public aime et il me demande constamment de la chanter ; alors je fais plaisir à mon public.

 maelo_003Sur un plan personnel,  est-ce que vous vous sentez à l’aise en chantant la ‘romántica’ ?

Oui, bien sûr. C’est cette musique qui me fait manger !

Qui écrit les paroles de vos chansons ? Vous-même ?

Non, pas du tout. Elles sont écrites par des compositeurs et des paroliers colombiens, vénézuéliens ou d’autres nationalités. Je ne suis que l’interprète de leurs chansons.

Quels son vos projets dans l’immédiat ?

Pour l’instant, on a l’intention de continuer nos tournées. Nous avons prévu d’aller nous produire en Australie et nous continuons de conquérir, petit à petit, le marché européen. Nous venons de nous produire en Espagne et cela a très bien marché.

Est-ce que vous avez l’intention d’enregistrer  un nouveau CD ?

Non, pas pour l’instant. Nous venons de sortir l’album ‘Amor y sentimiento’ ;  de ses 14 titres,  8 sont romantiques et 6 de dépit. En ce moment, nous souhaitons plutôt promouvoir ce disque et continuer de faire danser nos admirateurs au rythme de ces chansons. Il faut dire que cet album est très dansant.

 

Photos: Maelo Ruiz à La Peña avec Raul Paz, Azuquita, François et Patrice.

NOTRE MUR FACEBOOK