Get Adobe Flash player

‘French Brigadeiro’ par Alexandre Herchcovicth

herchovitch_pt

 

Les créateurs de mode aux fourneaux ! Le  couturier brésilien Alexandre Herchcovitch a présenté  au Café de la Paix la version revisitée d’un dessert typique de son pays. Nous l’avons rencontré dans le célèbre restaurant parisien.

 

 

 

herchovitch_1Alexandre Herchcovitch est l’un des deux créateurs de mode brésiliens les plus connus au niveau international.  Véritable icône dans son pays, sa  griffe  ― Herchcovitch ; Alexandre ―  s’est imposée à Londres, Paris et New York.  Il a présenté ses collections pendant trois saisons consécutives à la London Fashion Week ; par la suite, le couturier a déménagé à Paris, où il a proposé  ses créations pendant sept années consécutives à la Semaine de la mode, aux côtés des grands. A l’heure actuelle, il substitue à la capitale française New York, ville où il a ouvert sa propre maison.

Inspiré de la tradition culinaire brésilienne,  il revient aujourd’hui à Paris pour présenter  une pâtisserie au Café de la Paix, dans le cadre de la collection Pâtisseries Fashion du   célèbre restaurant parisien.  Cette collection  conjugue le talent des  créateurs de mode invités  et celui du chef du  Café, Christophe Raouch. Dans cette saison,  le Café de la Paix met à l’honneur  les couturiers des pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine),  des pays dits émergents. C’est  le Brésil qui a ouvert le bal.

A cette occasion La Peña a parlé avec Alexandre Herchcovitch sur l’événement et sur sa conception de la mode. Voilà un fragment de notre dialogue.

 

Alexandre, pouvez-vous décrire le dessert qu’aujourd’hui  vous présentez au Café de la Paix ?

Le brigadeiro est  une sucrerie à base de chocolat et de lait condensé très populaire au Brésil. C’est la friandise préférée des enfants brésiliens à l’occasion des fêtes d’anniversaire. Aujourd’hui, j'en propose une version revisitée, avec une touche française. Je l’accompagne d’un  granité de guarana et je présente cette sorte de truffe dans un écrin de chocolat, une sphère  ajourée dans laquelle on reconnait un ballon de football.

herchovitch_2C’est votre première incursion  en  gastronomie ?

Oui, tout à fait. Il faut dire que la cuisine m’a toujours intéressé. Mais en principe je  n’irai au-delà  de cette expérience.

Est-ce que le mélange culturel,  à la base de ce dessert, vous a marqué ?

Oui, dans le sens où j’aime  le brassage  d’influences,  le mélange de cultures. Cela  est l’une des sources d’inspiration  de  mon travail de styliste de mode.  L’idée de mélanger beaucoup de éléments différents  dans mes créations a toujours été très stimulante.

Comment voyez-vous la mode ?

Mise à part  la  signification générale de la mode,  pour moi  la façon de s’habiller d’une personne est  un reflet de ce  qu’elle est.  Nous nous exprimons à travers les vêtements  que nous mettons ; le choix  des vêtements est une prolongation de  l’individu et de sa personnalité.

herchovitch_3Où est-ce que on trouve vos créations ?

D’abord au Brésil. Je suis aussi présent à Tokyo et à New York ; plus précisément,  ma boutique  est  à Manhattan Downtown, le centre ville new-yorkais, et au quartier Shibuya de la capitale japonaise.  

 

A droite: La maison Herchcovitch à Tokyo 

NOTRE MUR FACEBOOK